Lundi 28 février 2005, 19h00

Salle Pollack — Université McGill

555, rue Sherbrooke Ouest [métro McGill], Montréal, Québec

Billets: 514-398-4547

Billets

  • Régulier: 25,00$
  • Étudiant: 12,50$
  • Aîné: 10,00$

Le NEM présentera deux œuvres majeures de Philippe Leroux. Créée en 2002, Voi(rex), pour voix, ensemble et dispositif électronique, bénéficie de la maîtrise de la soprano Donatienne Michel-Dansac. Lorraine Vaillancourt dirige cette œuvre pour la deuxième fois. En mars 2004, elle dirigeait l’Ensemble Orchestral contemporain de Lyon, dans le cadre de «Musiques en scène 2004».

(d’)Aller pour violon soliste et 16 instruments a été composée à la Villa Médicis à Rome, en 1994 et 1995. Dans cette œuvre, qui n’est pas à proprement parler un concerto, la partie du soliste, interprétée par Alain Giguère ne rivalise pas avec l’ensemble instrumental, mais est plutôt pensée comme un catalyseur, traversant les éléments de la matière orchestrale à la manière d’un rayon de soleil qui fait resplendir un vitrail.

Commande du NEM et créée lors de son Grand concert annuel 2004, Les ruines du Paradis de Serge Provost lui fut inspirée par sa visite du pavillon russe de la Septième exposition internationale d’architecture à la Biennale de Venise. Cette exposition, Le rovine del paradiso, présentait une série de dessins et photographies de l’architecture russe. «L’architecture en tant qu’utopie et comme critique des sociétés. Utopies-Paradis-Ruines, le monde tour à tour rêvé et dévasté, écrit Serge Provost sur son œuvre… La musique est aussi une forme d’utopie, de rêve, elle porte aussi l’expression du monde et de soi dans ce monde, paradis? Enfer? Luttes… espoir… paix…».

Programme

  • Philippe Leroux, Voi(Rex) (2002) (création canadienne) (extrait)

    voix, flûte piccolo, clarinette basse, violon, violoncelle, piano, percussions et traitement

    Donatienne Michel-Dansac, voix

  • Serge Provost, Les ruines du Paradis (2004)

    piccolo, flûte en sol, hautbois, clarinette, clarinette basse, contrebasson, cor, trompette, trombone, piano, percussions, deux violons, alto, violoncelle et contrebasse

  • Philippe Leroux, (d’) Aller (1995) (création canadienne)

    violon solo, deux flûtes (piccolo et flûte en sol), hautbois, clarinette en la, clarinette basse, cor, trompette, tuba, piano, percussions, harpe, deux violons, alto, violoncelle et contrebasse

    Alain Giguère, violon

Composer au présent!

La SMCQ vit au rythme effervescent de la création musicale depuis maintenant près de cinquante ans. Avec ses concerts réguliers, sa Série hommage, son Festival international et ses activités jeunesse, elle est à la fois une tribune pour les compositeurs d’aujourd’hui et une fenêtre ouverte sur la création pour tous.

Page even_detail@mnm2005_21807 générée à Montréal par litk 0.600 le lundi 14 avril 2014. Conception et mise à jour: DIM.