Mot de la direction

1966-67 / 2016-17: 50 ans de création musicale!

La Société de musique contemporaine du Québec vous convie à célébrer cette année un demi-siècle de création musicale lors de son festival international Montréal/Musiques Nouvelles par le biais d’explorations temporelles qui nous permettront de jeter un coup d’œil sur la vision que l’on avait du futur musical il y a 50 ans. Ce faisant, en y rajoutant ici et là des aller — retours dans notre présent ainsi que plusieurs regards curieux sur ce que le «nouveau» futur nous réserve pour les 50 prochaines années et plus, c’est un véritable «Retour vers le futur» — thématique officielle de notre 50e anniversaire — qui anime l’ensemble de nos activités et plus particulièrement cette 8e édition de notre festival biennal. Gardons en tête que nul ne peut véritablement prédire l’avenir et que l’héritage du passé peut également nous servir de leçon(s)! Les œuvres à l’affiche de MNM 2017 — chacune à sa manière — témoignent des préoccupations sans cesse renouvelées des compositeurs quant aux rapports parfois troubles que ceux-ci entretiennent avec «les» traditions musicales, héritées d’un passé pourtant pas si lointain. La musique de concert a connu des bouleversements fulgurants, bousculée dans ses fondements par la révolution radicale de l’après-guerre, l’émergence des musiques concrète et électronique, puis l’avènement du minimalisme, de l’informatique ainsi que des «exotismes» extra-européens, pour ne nommer que ceux-là… Ainsi, avec la SMCQ, compositeurs, interprètes, musiciens, artistes et tous ceux qui de près ou de loin contribuent au rayonnement de ces musiques nouvelles auront changé profondément notre panorama culturel depuis 50 ans et ce, nous l’espérons, pour le plus grand bénéfice de tous et chacun. La Société de musique contemporaine du Québec tient donc à saluer ici ses fondateurs, pionniers de la première heure, dont la vision aura fait en sorte de mettre en place des conditions favorables à un développement exceptionnel, oserions-nous dire unique, de la musique contemporaine au Québec et ce, en un temps record! Enfin, la SMCQ tient également à remercier toute la communauté des compositeurs pour leurs musiques, tout le milieu professionnel et artistique, les instances gouvernementales et les médias, pour leur rôle essentiel et indispensable dans l’évolution de la SMCQ et — il ne faudrait surtout pas l’oublier — bien sûr, le grand public, fidèle, curieux et toujours croissant, qui est au centre de toutes nos activités.

Bon festival et bon cinquantième!

Aïda Aoun, directrice générale

Walter Boudreau, directeur artistique