Concerts / Sonido y Espacio de México

  • 2 mars 2017
    19h00
Agora Hydro-Québec — Cœur des sciences — UQAM
175, avenue du Président-Kennedy

Iracema de Andrade et Rodrigo Sigal interprètent les œuvres de Álvarez, Lara, López Charles, Macías, Pichardo, Sigal.

Dans ce concert, la recherche de sons mêle de plus en plus l’espace réel au virtuel. Le potentiel du violoncelle y est très large, couplé avec les possibilités de la technologie. «Je me sens en voyage au delà des sens», explique Rodrigo Sigal qui a concocté ce programme. Rompiendo el aire quieto puise son inspiration dans un stock important de sons et d’images: les insectes de la rivière Comala, les oiseaux du Nevado de Colima, les environnements nocturnes d’Ajijic, ou le lac de Chapala. Solipse traite musicalement de métaphysique. Deux cours métrages, Le repas du serpent (Gaumont, 1908) et Retour à la raison (Man Ray, 1923) inspirent une métaphore sonore sur la complicité du spectateur/voyeur, alors que Aún es tiempo de las mariposas milite contre la violence envers les femmes. Ce concert se veut une conversation entre le violoncelle transformé et le violoncelle acoustique. Dans un sens plus large, la musique agit ici comme un personnage supplémentaire, à travers lequel le violoncelle et les sons électroacoustiques fusionnent avec l’humour, la dynamique et le geste…

Ce concert est le fruit d’une collaboration entre le CMMAS et l’université Concordia dans le cadre de la coopération Québec — Mexique, soutenue par le Consulat du Mexique.

Participants

Programme

Coproduction MNM / Université Concordia / CMMAS