Sherbrooke (Québec)
Performer (soprano)

La soprano canadienne Jacinthe Thibault a fait ses débuts professionnels à l’opéra avec la compagnie Chants Libres lors de la création d’Alternate Visions de John Oliver en 2007. En 2009, nous avons pu l’entendre dans La veuve joyeuse à l’Opéra-bouffe du Québec. Elle a également participé à la création de nombreuses œuvres contemporaines. En 2003, elle interprète pour la première fois en Amérique les Vier Lieder du Suisse Christophe Neidhöfer et en 2007, la Méditation sur le Magnificat du Français Alain Féron dans le cadre du festival Les Couleurs de l’Orgue français.

Plusieurs fois boursière du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, elle s’est distinguée lors de nombreux concours d’art vocal, tant au Canada qu’aux États-Unis. Détentrice d’une maîtrise en interprétation musicale de l’Université McGill, son désir de perfectionnement l’a incitée à effectuer plusieurs séjours en France. Elle y a travaillé, entre autres, avec Françoise Pollet et Dalton Baldwin.

Durant ses années de perfectionnement, elle a tenu plusieurs premiers rôles: Donna Elvira dans Don Giovanni de Mozart, Salud dans La Vida Breve de Manuel De Falla, The Governess dans The Turn of the Screw de Benjamin Britten, The Stepdaughter dans l’opéra contemporain Six Characters in Search of an Author de Hugo Weisgall, Guilietta dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach et Rose dans Ruddigore de Gilbert & Sullivan.

Artiste polyvalente, cette soprano aime diversifier ses projets. C’est ainsi qu’en 2013 elle reprendra son récital cabaret de grands airs de Kurt Weill et sera soliste invitée avec l’Orchestre Philhamonia Mundi sous la direction de Jean-Pascal Hamelin.

[iii-13]