Walter Boudreau reçoit le prix Denise-Pelletier

Press Release

Québec, Tuesday, November 9, 2004 — Le prix Denise-Pelletier, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec dans le domaine des arts de la scène, est décerné cette année au musicien, compositeur et chef d’orchestre Walter Boudreau.

Walter Boudreau naît en 1947 dans une famille où la musique tient une grande place. La mère joue du piano et le père, décédé juste avant sa naissance, était saxophoniste dans des orchestres de danse, à Sorel. C’est au couvent de la Congrégation Notre-Dame, à Sorel, que le jeune Walter entreprend l’étude du piano à l’âge de six ans. Sept ans plus tard, il joint l’Harmonie Sainte-Cécile du Collège Sacré-Coeur de Sorel où on lui confie un saxophone. Ce sera son instrument de prédilection pendant plus de 30 ans.

En 1966, Walter Boudreau s’installe à Montréal et l’année suivante, profitant de l’Exposition universelle, il donne des concerts avec son ensemble de jazz. C’est une période d’explosion créatrice qui l’amène à rencontrer de nombreux artistes. Avec le poète Raôul Duguay, il fonde l’Infonie en 1969, fantastique creuset contreculturel où se mêlent musique, poésie et arts visuels, et qui traduit les aspirations d’une génération désireuse de changer le monde.

Parallèlement à son travail de compositeur et d’interprète avec l’Infonie, Walter Boudreau suit des cours d’analyse et de composition auprès de Bruce Mather à la Faculté de musique de l’Université McGill. De 1970 à 1973, il fera de même au Conservatoire de musique de Montréal avec Gilles Tremblay, ainsi qu’à l’Université de Montréal avec Serge Garant.

Walter Boudreau a dirigé plusieurs formations, dont l’Orchestre du Centre national des arts à Ottawa et l’Orchestre Métropolitain de Montréal. Depuis 1988, il est le directeur artistique et chef attitré de la Société de musique contemporaine du Québec. Il a été en résidence au Toronto Symphony Orchestra de 1990 à 1993, et codirecteur artistique, avec Denys Bouliane, du Festival Musiques au Présent de l’Orchestre symphonique de Québec, de 1998 à 2000. Ensemble, ils ont conçu la Symphonie du Millénaire (2000) qui a rassemblé 333 musiciens en plein air. Ils ont également mis sur pied le Festival international Montréal/Nouvelles Musiques (MNM) en 2003.

Walter Boudreau a reçu le premier prix du premier Concours national de Radio-Canada pour les jeunes compositeurs (1974), le prix Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre (1982), le Grand Prix Paul-Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française (1991) pour Golgot(h)a (livret de Raôul Duguay), le Grand Prix du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal (1991), de nombreux prix Opus du Conseil québécois de la musique (dont ceux de «Personnalité de l’année» et de «Directeur artistique de l’année»). Il a été le lauréat en 2003 du prix Molson attribué par le Conseil des arts du Canada.

Une cinquantaine d’œuvres qui démontrent son immense talent de compositeur font partie actuellement du catalogue de Walter Boudreau, auxquelles s’ajoute la musique qu’il crée pour des films. Faire connaître la musique contemporaine au plus grand nombre en la démythifiant et faire rayonner la musique d’ici à l’étranger sont deux des objectifs qu’il place en tête de liste de ses priorités. Le prix qu’il reçoit aujourd’hui témoigne de sa réussite tout en soulignant l’importance que ses contemporains accordent au travail qu’il accomplit jour après jour à la poursuite de ses rêves.

— 30 —
Source: Maryse Riel
Direction générale des communications
Ministère de la Culture et des Communications
Téléphone: 514-873-4868