Actions de grâce

  • October 11, 2003
    5:00 pm
Salle Pierre-Mercure — Centre Pierre-Péladeau
300, boulevard de Maisonneuve Est

Trio Fibonacci performs works by Bouliane, Dusapin, Rizzuto.

Named after the celebrated thirteenth-century mathematician, whose theories would later have considerable influence on musical composition, the Fibonacci trio is entirely devoted to the music of our time. The ensemble has toured Western Canada, Argentina, Brasil, China, and Japan, as well as Amsterdam, Brussels, London, Berlin, Stockholm and New York. Along with tours that take them to the opposite poles of the world, the Fibonacci Trio will open the 38th season of the SMCQ, playing the awarded composition of the Québec-Flandre Prize, 8g, that the laureate, Matthew Rizzuto, wrote especially for the trio. The group will also perform Trio Rombach and Qualia sui, two of the most fetishized works of their repertoire, a body that is intense, sometimes disconcerting, but always made to measure up to these tireless performers.

The concert will be followed by the launching of 2 ATMA classique-SMCQ live CDs.

Prix Québec-Flandre

Established in 1988 as part of a cultural exchange program between Québec and Flanders, the prize for contemporary music was originally intended as a means of recognizing talented composers and performers from both communities. Since 2000, the prize has been reserved exclusively for composers. The prize is the result of an institutional partnership between the SMCQ, the Vooruit Cultural Center, The Cultural Center of the Flemish Community, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le ministère des Relations internationales du Québec and the Société Radio-Canada. In this way, both governments are able to provide a platform for showcasing the talent of musical artists for the avant-garde as well as a forum for exchange between those who create and those who produce contemporary music.

Participant

Programme

Mot du directeur artistique

Année après année, la SMCQ a reçu des solistes et des groupes renommés ou à découvrir: de l’étranger, elle a notamment accueilli l'Ensemble InterContemporain dirigé par Pierre Boulez, les Percussions de Strasbourg, le Kölner Ensemble für Musiktheater dirigé par Mauricio Kagel, le Groupe Stockhausen, le Steve Reich and musicians et le Klangforum Wien. Fidèle à son mandat, la SMCQ a aussi présenté de grands solistes canadiens, ainsi que les formations de chambre spécialisées dans le répertoire contemporain.

La venue du Trio Fibonacci ne fait donc pas exception à cette «tradition» de présenter les meilleurs musiciens ou ensembles qui se consacrent à la musique d’aujourd’hui. Si ce trio, qui a acquis en quelques années seulement une reconnaissance internationale, recueille l’éloge unanime de la critique et des amateurs partout où il passe, c’est qu’il travaille avec passion et dans un «engagement féroce» envers les œuvres qu’il choisit d’interpréter (pour paraphraser la critique de Classical Source sur leur disque consacré à Jonathan Harvey). De plus, bien sûr, il s’agit là de musiciens non seulement dédiés corps et âmes à la musique, mais aussi, de musiciens exceptionnels. Le prix Virginia-Parker, décerné dernièrement à la violoniste Julie-Anne Derome, est éloquent à cet égard et l’interprétation magistrale du Trio des Fremde Szenen de Wolfgang Rihm, dans le cadre du festival Montréal/Nouvelles Musiques en mars 2003, a confirmé leur grande maîtrise et leur maturité remarquables.

Pour ses débuts à la SMCQ, le Trio Fibonacci a opté pour un triple triptyque: trois interprètes, trois compositeurs et trois œuvres composent ce copieux menu. Du Dusapin qui, espérons-le, saura vous secouer et vous troubler, du Rizzuto, dans une œuvre qui lui a valu un prix prestigieux et enfin, du Bouliane (ce cher camarade), récemment encensé par la critique pour son Qualia sui, cherchant à exprimer «les qualités subjectives des sensations conscientes» des différentes couleurs et qui vous plongera dans un univers kaléidoscopique et lumineux.

Bon concert, donc, en compagnie du Trio Fibonacci et bonne dégustation de ce programme conçu comme point de départ d'une 38e saison de la SMCQ pleine de grâces! Surtout: attachez vos ceintures car les émotions seront fortes!

Walter Boudreau, 33 octobre 2003