percussion and one little girl

Composée en 2005, La Porte du ciel est la quatrième «heure» du cycle Klang, Die 24 Stunden des Tages/Son, Les 24 heures de la journée. L’œuvre est une commande de Angelica, une organisation de concert italienne. Elle a été créée le 13 juin 2006 au Théâtre Rossini à Lugo, en Italie, par Stuart Geber (percussions) et Arianna Garotti (petite fille).

Synopsis:
Un percussionniste frappe sur une «porte du ciel» en bois, laquelle est divisée de bas en haut en six parties distinctes. Il martèle le sol avec les semelles de ses chaussures. Traversant 2 X 7 états tels «prudent», «suppliant», «agité», «en colère», il arrive enfin à ouvrir la porte, au-delà de laquelle on ne distingue rien. Après un moment de silence, le percussionniste passe prudemment derrière la porte et disparaît. Un bruit terrifiant de percussions métalliques éclate. On entend ensuite les glissandi d’une sirène qui hurle. Une petite fille se détache de l’audience et se rend sur scène. Elle emprunte à son tour le passage de la porte. Les sons métalliques se raréfient et cessent graduellement. Finalement, la sirène se tait.

Adaptation et traduction de Marie-Hélène Breault. D’après les notes de programme de Karlheinz Stockhausen. [x-08]

Performances

  • Stuart Gerber dans le cadre de la porte de Himmels-Tür (La porte du ciel) de Karlheinz Stockhausen [Photo: Kathinka Pasveer]
    Friday, November 7, 2008
  • [Image: Geneviève Bigué]
    Thursday, February 28 – Friday, March 1, 2019
  • [Image: Geneviève Bigué]
    Thursday, February 28 – Friday, March 1, 2019