HoMa (2007)

Michel Gonneville

twenty four wind instruments, five percussions, and pipe organ

Commission: SMCQ

Premiere: September 27, 2007, Fall Festival (2007), Homage Series Claude Vivier: Musiques du feu, Église Saint-Jean-Baptiste (Montréal, Québec)

[English translation not available]

Ho-Ma: abréviation récente désignant le quartier montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve. L’œuvre commandée par la SMCQ devait y être créée… La thématique suivante est quand même restée.

Hochelaga: bourgade amérindienne (iroquoienne?) que Cartier visita et qui disparut peu après. L’Autochtone. Le rapport de sa culture et de sa «religion» à la Nature. Forme de cette 1ère partie: rituel d’entrée des Vents avec, en guise d’étapes, deux séquences d’oiseaux totems de clans.

Maisonneuve: la fondation de Ville-Marie est placée sous le signe du projet de conversion des «Sauvages», avec le commerce en contrepoint. Progression de cette 2e partie: l’orgue commence à déclamer ses sermons, successifs puis superposés, sur la spirale des gémissements des morts et des douleurs de l’enfer — logique imparable de l’Européen, rhétorique répétitive du prosélytisme — discours auxquels la «nation» des Vents, d’abord attentive, finit par réagir.

Où ce choc des cultures pourrait-il mener? Le Futur est Mystère et Silence… Dans ce Présent qui nous est donné, nous disposons du commerce, de la négociation, des échanges, du dialogue, où l’on met sur la table ce que l’on a, ce que l’on est. C’est la 3e partie: alternances, «hoquets», métissage par imbrication du matériau thématique (grégorien!) de chacun: le Veni Creator (Vents), le Circumdederunt me (Orgue).

Comment conclure sinon par quelques bouffées de calumet et le don d’un wampum?

C’est dans une église qu’a lieu ce pow-wow. Caverne? «Tente tremblante» pour une guérison collective? Voûte de lumière qui évoque quelque «Plus-grand-que-soi»?

Inspirations: la «bible» de Bruce Trigger sur l’histoire du peuple huron (Les enfants d’Aataentsic); les impressionnants totems et sculptures des Amérindiens de la Colombie-Britannique; les tableaux d’Emily Carr et du Group of Seven.

Dédicace: aux Premières Nations, et à ceux qui se sont installés dans ce pays par la suite. Que nous nous parlions. Et puis aussi à Walter Boudreau, autochtone jusqu’au bout des souliers et de la baguette, et aux musiciens de l’Ensemble et aux artisans de la SMCQ.

La composition de HoMa a été rendu possible grâce à une subvention du Conseil des arts du Canada.

Michel Gonneville [ix-07]

Performances