piano

[English translation not available]

Astor Piazzola avait un jour confié à son maître Nadia Boulanger comment il lui était difficile d’exprimer son langage personnel fait de tango et de milonga tout en se conformant aux principes musicaux qu’elle lui enseignait, ceux de la musique européenne de son époque. La grande pédagogue avait eu cette réponse magnifique: «Il n’y a pas plus grande satisfaction pour un professeur de constater que les chemins empruntés pas l’élève divergent de ceux tracés par le maître. Apprenez ce que je vous enseigne et écrivez selon votre cœur.»

Quand je suis débarqué dans la classe de Tremblay en 1969, j’avais déjà écrit quelques chansons, messages publicitaires et autres trames musicales pour le cinéma. À cette époque, je ne saisissais pas toujours bien sa démarche musicale et les notions qu’il essayait de nous inculquer. Mais je lui sais gré de m’avoir fait découvrir Guillaume de Machaut et redécouvrir Claude Debussy. Et un jour, au hasard d’une promenade à Saint-Joseph-de-la-Rive, j’eus la surprise de constater que nous partagions une passion commune pour le fleuve et… les champignons!

D’où l’idée de ce petit prélude qui se promène entre le jazz et la musique pour l’image…!

Performance

Page oeuvre@28910 generated in Montréal by litk 0.600 on Monday, April 14, 2014. Development & maintenance: DIM.