Des jardins secrets / Jardin sauvage (2010)

Serge Arcuri

Premiere: November 25, 2010, Homage to Gilles Tremblay — A Recital, Chapelle historique du Bon-Pasteur (Montréal, Québec)

À mon professeur et maître Gilles Tremblay

[English translation not available]

C’est à la lecture du livre de Michel Schneider, Glenn Gould piano solo, que j’ai eu l’idée d’une pièce qui traduit un besoin d’isolement. «Être dans la solitude, c’est là le difficile. Continuer à être, à garder le sentiment de sa propre existence.» Comme toutes les musiques pour solistes, il se développe une profonde intimité entre la partition et l’instrumentiste qui modifie, par le fait même, la notion d’une rythmique linéaire imposée et une certaine liberté contrapuntique d’interprétation. C’est un lieu où le compositeur doit se détacher de ce qu’il a tendance a imposer sur les paramètres de son écriture. «Jouer avec le sens du temps, l’échelle des temps, dans leurs rapports avec les voix individuelles, entendre une seule voix tout en percevant, à partir de ce qu’elle dit, des messages séparés et simultanés.» L’œuvre suit un parcours, un pèlerinage et un sentiment de pérennité, tels les rêveries d’un «promeneur solitaire» dans une nature sauvage ou apprivoisée. Ce dernier mouvement de quatre, aborde les lois, souvent obscures et complexes, qui régissent la nature et son développement à l’état sauvage.

Performance