Saint-Antoine-des-Laurentides (Québec), 1967
Compositeur

Michel Frigon a étudié la composition instrumentale avec Michel Longtin, l’électroacoustique avec Francis Dhomont et la musique mixte avec Marcelle Deschênes. Sa musique a d’abord été entendue au Concours des Jeunes Compositeurs de Radio-Canada, en 1994, avec sa pièce Une journée insoumise pour flûte et bande. On lui a ensuite décerné le premier prix du Concours des Jeunes Compositeurs de la SOCAN en 1997 pour sa pièce La naine blanche. L’Agence Québec / Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse lui décerne à deux reprises le Prix de la Coopération, en 1995 et en 1999.

De 1993 à 1995, il est vice-président puis président du Cercle de composition de l’Université de Montréal. Plus tard, il s’implique chez Codes d’Accès comme responsable de la programmation, puis au Nouvel Ensemble Moderne en tant que directeur de production. Sa musique a été interprétée lors de nombreux festivals et concerts en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Slovaquie, en Allemagne, en Irlande, au Mexique ainsi que dans les grandes villes canadiennes. Il écrit occasionnellement pour le théâtre (Ensemble Sauvage Public) et pour la danse (Van Grimde Corps Secrets). Depuis l’automne 2004, il dirige Innovation en concert, un diffuseur de nouvelles musiques. Ses dernières pièces brisent le lyrisme qui le caractérisait jusqu’alors. Elles se rapprochent d’une expression plus abstraite et plus proche de la vie qu’il observe. Il est sensible aux comportements des êtres, voyant en eux une source inépuisable de gestes, d’attitudes et de caractères.

L’écriture qu’il développe en ce moment semble échapper à toute métrique perceptible. Des objets musicaux aux comportements organiques se développent, se transforment, envahissent l’espace et disparaissent.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.