Sorel-Tracy (Québec), 1954
Compositeur

Après des études en techniques d’écriture, Gilles Gobeil a complété une maîtrise en composition à l’Université de Montréal auprès de Serge Garant. Lors de ses dernières années d’études, il a été initié à la musique électroacoustique avec Marcelle Deschênes et Francis Dhomont. Cette découverte lui a donné le désir de s’investir totalement dans la recherche de formes et de timbres inouïs, en explorant et en maîtrisant toute la gamme des outils offerts par le studio. Sitôt ses études complétées, il s’est consacré presqu’exclusivement à la musique acousmatique et à la musique mixte. Sa pratique se rapproche de ce que l’on nomme ‘cinéma pour l’oreille’. Plusieurs de ses pièces s’inspirent d’œuvres littéraires et tentent à leur tour de donner à voir en suscitant l’émergence d’un maximum d’images mentales. Bien que son œuvre soit constituée principalement de musiques acousmatiques et mixtes, il a également touché à la danse et au cinéma. On décèle souvent dans son travail les traces de son expérience du monde instrumental.

Son travail a obtenu une reconnaissance internationale et s’est mérité de nombreux prix et distinctions, entre autres aux concours Ars Electronica (Autriche), Bourges (France), Ciber@RT (Espagne), CICEM (Monaco), CIME, CIMESP (Brésil), Destellos (Argentine), Luigi-Russolo (Italie), Métamorphoses (Belgique), Musica Nova (République tchèque), Música Viva (Portugal), SOCAN (Canada) et Stockholm Electronic Arts Award (Suède).

Il est régulièrement invité à faire des résidences à l’étranger afin d’y réaliser de nouvelles compositions (Allemagne, Belgique, Brésil, Luxembourg, France, Portugal, Suède). De 2005 à 17, un lien tout particulier s’est développé avec le Zentrum für Kunst und Medientechnologie (ZKM) à Karlsruhe (Allemagne) où il a effectué un grand nombre de résidences. En 2008, il a été compositeur invité du DAAD — Berliner Künstlerprogramm (Allemagne). Dès 2011 Gilles Gobeil a effectué plusieurs tournées de concerts au Royaume-Uni, en Allemagne, au Canada et aux États-Unis d’Amérique afin de présenter sa trilogie d’œuvres pour ondes Martenot et sons fixés avec l’ondiste Suzanne Binet-Audet.

Il a reçu des commandes de plusieurs groupes et institutions, dont Codes d’accès (Montréal), DAAD (Allemagne), empreintes DIGITALes (Montréal), Groupe de musique expérimentale de Bourges (GMEB, France), Groupe de recherches musicales (GRM, France), Musiques & Recherches (Belgique), Société Radio-Canada (SRC), Totem contemporain (Montréal) et ZKM (Allemagne), ainsi que des commandes personnelles de Uli Aumüller, Folkmar Hein, Camille Mutel et Oscar Wiggli et des interprètes Suzanne Binet-Audet, Yves Charuest, Arturo Parra et Rick Sacks.

Une collaboration particulière avec le guitariste, improvisateur et compositeur René Lussier a donné naissance au disque intitulé Le contrat. Parmi ses six disques solos, tous publiés chez empreintes DIGITALes, trois ont été finalistes aux Prix Opus du Conseil québécois de la musique (CQM) alors que son disque Trilogie d’ondes a obtenu le Prix Opus 2004–05.

De 1991 à 2017, il a été professeur de Technologies sonores au Cégep de Drummondville et a également été compositeur invité à l’Université de Montréal et au Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal.

Gilles Gobeil est membre de la Communauté électroacoustique canadienne (CÉC), compositeur agréé du Centre de musique canadienne (CMC) et co-fondateur de Réseaux, un diffuseur d’événements en arts médiatiques.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.