ÉU, 1968
Compositeur

Sean Griffin vit et travaille à Los Angeles. Ses compositions d’un genre unique, à la frontière de nombreux langages, styles, médias et formes, se fondent sur des incongruités interdisciplinaires au croisement du son, de l’image, de la performance et des archives. Ses œuvres consistent en de la musique, des opéras à petit et grand déploiement, des installations collectives, des chorégraphies numériques complexes et des œuvres musicales/performances historiquement chargées. Ses œuvres ont été commandées et présentées à l’échelle internationale par des salles telles que le REDCAT, l’Armand Hammer Museum et le LACMA, de Los Angeles, le June de Buffalo, le Volksbühne de Berlin, le Secession de Vienne, le Royal Academy et le Tate Modern de Londres, le Festival d’Avignon, le City Arts Festival de Taipei, le Walker Art Center, le Centre Pompidou et le Festival BOM 2010 de Séoul, en Corée, ainsi que l’EMPAC. Il possède une maîtrise en beaux-arts de la CalArts et un doctorat de l’University of California, à San Diego. Il a étudié avec Mel Powell, Chaya Czernowin et George Lewis.

Traduction: Hugo Lavallée

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.