Islande, 1967
Compositrice

Née en Islande en 1967, Thuridur Jónsdóttir a fait ses classes au Conservatoire de Reykjavik. Elle s’établit à Bologne en 1989 pour étudier la composition avec Solbiati, Landuzzi, Guarnieri, Donatoni and Camilleri et obtient des diplômes de flûte, de composition et de musique électronique au Conservatoire G.B. Martini. Son oeuvre pour choeur, solistes et électronique Raudur Hringur, a été nominée lors du Prix de Musique islandais pour les oeuvres classiques. Après sa victoire au Concours Zuchelli, elle compose Flow and Fusion, créée à Bologne en 2001 et donnée en février 2004 par l’Orchestre symphonique d’Islande. Radio France, Nomus, Caput ensemble, entre autres ensembles islandais, lui ont commandé des oeuvres, qui sont régulièrement jouées dans les festivals comme ceux de Présences à Paris, Musica Nova à Copenhague, OENM à Salzbourg, Futuri à Vérone, Bologna 2000 et Musica su più dimensioni à Palerme. L’interaction entre les instruments acoustiques et électroniques l’intéresse particulièrement et son travail en tant que flûtiste lui a permis d’en explorer intimement plusieurs aspects. Comme interprète, Jónsdóttir a collaboré avec l’Orchestre symphonique Toscanini, l’Orchestre du Teatro Comunale de Bologne et des formations plus réduites souvent vouées à la musique contemporaine.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.