Jonquière (Québec)
Interprète (ténor)

Natif de Jonquière, le ténor Hugues Saint-Gelais a obtenu une maîtrise en chant de l’Université Laval de Québec. Il a par la suite étudié la musique baroque avec Julianne Baird et Paul Elliott aux États-Unis et le lied avec le pianiste Karl Kammerlander et le baryton Rolland Hermann en Allemagne. Reconnu comme un des meilleurs ténors au Québec, M. Saint-Gelais connaît une carrière très variée. Doué d’une voix d’une souplesse remarquable, d’un timbre agréable et d’une sensibilité musicale incontestable, il est aussi à l’aise dans le répertoire baroque et classique que dans la mélodie française et les lieder allemands. Il s’est fait remarquer particulièrement par ses interprétations d’oratorios et il se produit souvent pour Radio-Canada. Il a chanté avec l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Québec et les Violons du Roy. Parmi les soli interprétés le plus fréquemment, il compte le Messie de Haendel, la Neuvième symphonie de Beethoven, la Dame de Pique de Tchaïkovski, Lelio de Berlioz et Carmina Burana de Carl Orff. Il a récemment chanté dans le Renard de Stravinsky avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Charles Dutoit. Hugues Saint-Gelais a également participé à plus de trente productions lyriques depuis 1989, au cours desquelles ses grandes qualités d’acteur ont été acclamées tant par la critique que par le public. Il a été remarqué notamment dans le rôle de Pâris dans La Belle Hélène d’Offenbach en 1995, et sur la scène internationale, il a chanté dans Barbe Bleue du même compositeur au Lincoln Center de New York en 1998. Au cours de la présente saison, M. Saint-Gelais a fait ses débuts à Opera in Concert en Paquillo dans La Périchole d’Offenbach. Il chantera aussi le Messie de Haendel avec les orchestres symphoniques de Laval et de Sherbrooke et la Passion selon St-Mathieu avec le Choeur Amadeus de Toronto. De plus, cette saison il a chanté le rôle de Monastatos dans La Flûte enchantée pour l’Opéra de Québec, la Passion selon Saint-Matthieu pour le Choeur Amadeus de Toronto, la Neuvième Symphonie de Beethoven avec Les Concerts symphoniques de Sherbrooke et l’Orchestre de Chambre de McGill, le Requiem de Mozart pour l’Orchestre symphonique de Saguenay-Lac-St-Jean et aussi il fera ses débuts avec Opéra Ontario dans The Merry Widow. En 2003, il sera de retour à l’Opéra de Montréal, quand il chantera le rôle de Basilio dans Le Nozze di Figaro.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.