Suède, 18711927
Compositeur

Le pianiste, compositeur et chef d’orchestre Wilhelm Stenhammar est parmi les compositeurs qui ont le plus marqué la musique scandinave de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Plutôt considéré comme autodidacte, ses premières compositions révèlent les influences de compositeurs romantiques tels que Wagner, Liszt, Brahms, pour, plus tard, être dominées par le classicisme, basé sur l’étude approfondie de Haydn, Mozart, Beethoven et les polyphonies de la Renaissance. La plus grande partie de ses oeuvres reflète des couleurs de la musique traditionnelle suédoise. Il grandit dans une maison où les arts sont omniprésents. En 1887, Richard Andersson, ancien élève de Clara Schumann, lui donne des leçons de piano; après deux années d’étude avec l’organiste Wilhelm Heinze, il obtient son diplôme d’organiste en 1890. Dans le même temps il étudie le contrepoint avec Joseph Dente, et la composition avec Emil Sjögren en 1988, puis avec Andreas Hallén de 1889 à 1892. Il achève sa formation pianistique avec Heinrich Barth à Berlin (1892-1893). Après avoir été directeur artistique de la Société philharmonique de Stockholm de 1897 à 1900, directeur artistique pour une saison au Théâtre royal, il est nommé à la Nouvelle société philharmonique de Stockholm de 1904 à 1906. En 1906 Stenhammar est nommé directeur artistique de la Société orchestrale de Göteborg, où il demeure jusqu’en 1923: il élève le niveau de la vie musicale de la ville au niveau de celle de Stockholm, invitant Carl Nielsen à venir diriger, organisant un grand festival choral faisant découvrir des compositeurs (dont Sibelius), des interprètes. Il retourne à l’Opéra royal de Stockholm pour la saison 1924-1925; mais la maladie l’oblige à se retirer. Il devient membre de l’Académie royale de musique en 1900, et professeur de l’Université de Göteborg en 1916 à titre honorifique.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.