Montréal (Québec)
Interprète

Theresa Transistor est un quatuor de compositeurs électroacousticiens qui sortent de leurs stu-dios personnels de compositions pour développer une communauté d’échange, d’écoutes et du «faire, ensemble». Le «nous», comme prise de position politique, sociale et esthétique afin d’explorer l’en deça, ou les à côtés du musical, dans l’optique d’une reformulation expérimentale du concert acousmatique.

Theresa Transistor a vu le jour au Monument National de Montréal, le 25 janvier 2005, dans le cadre du Festival Akousma organisé par Réseaux. D’abord spécifiquement initié pour cet événement, le processus mis en place pour ce spectacle s’est avéré tellement inspirant et prometteur (lauréat au 9e Prix Opus dans la catégorie Concert de l’année — musique actuelle, électroacoustique) qu’il s’avéra nécessaire et urgent de poursuivre la démarche entreprise.

Instruments électriques inventés, bidouillages, microphones, radios, synthés analogique ou numériques sont les moyens pour Theresa Transistor de proposer une écoute du vivant dans laquelle il y a un délestage de l’immuable et du fixé, au profit d’une ouverture à une gestuelle immédiate, mobile, à l’affût du sonore, du musical, de ce qui surgit.

Theresa Transistor introduit dans son jeu les fondements esthétiques des œuvres de sons fixés (l’écoute réduite, la spatialisation, le façonnage du sonore) et y arrime une approche de composition instantanée: être à l’écoute de tout ce qu’il y a d’infini entre le son et les idées.

[ii-07]

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.