Montréal (Québec), 1998
Interprète

Dès son entrée sur la scène musicale en 1998, la presse québécoise dit du Trio Fibonacci que lorsqu’on les entend, on entre dans le domaine du miracle (Le Devoir, Montréal). Le Trio, quant à lui, est entré dans le domaine de la rigueur et de l’étude auprès des plus grands maîtres, tels Menahem Pressler (Beaux-Arts Trio), les Quatuors Alban Berg, Guarneri et Vermeer ainsi qu’auprès de ses mentors Eberhard Feltz et Michael Vogler à Berlin. Il se réjouit d’une brillante carrière internationale, des tournées l’ayant mené en Argentine, au Brésil, au Chili, en Chine, au Japon, aux États-Unis ainsi que dans plusieurs pays d’Europe et en Afrique du Sud. Le Trio Fibonacci demeure un des seuls trios à clavier du monde remarqués à la fois pour ses lectures virtuoses et inspirées de la musique d’aujourd’hui que pour ses interprétations passionnées et éloquentes des œuvres classiques et romantiques. Il a créé depuis ses débuts plus d’une cinquantaine d’œuvres de compositeurs canadiens et a ensuite collaboré avec plusieurs compositeurs internationaux de renom, dont Pascal Dusapin, Henri Pousseur, Mauricio Kagel et Jonathan Harvey.

[i-15]