Interprète (soprano)

La soprano canadienne Ellen Wieser a été décrite par le Winnipeg Free Press comme «… une bouffée d’air frais, avec sa voix délicate et son attitude calme.» Son interprétation de Miss Wordsworth dans Albert Herring fut qualifiée de «formidable» par le Cincinnati Enquirer, et Paula Citron du Globe and Mail et d’Opéra Canada l’a décrite comme «quelqu’un à surveiller» après ses débuts dans le rôle de Diane dans Orphée aux Enfers d’Offenbach. Aussi à l’aise sur les scènes de concert que sur celles d’opéra, Mlle Wieser se produit en tant que soliste aux côtés d’orchestres symphoniques, d’orchestres de chambre et de compagnies d’opéra célèbres des États-Unis et du Canada.

Son répertoire couvre une étendue allant de la musique baroque à la musique du XXIe siècle, et elle est recherchée comme récitaliste, collaboratrice et musicienne de chambre dans tous ces genres. Elle s’est produite dans des rôles principaux et secondaires avec Opera Lyra Ottawa, l’Opéra de Palm Beach, le Glimmerglass Opera, l’Opéra de Chautauqua, le programme Merola Opera de l’Opéra de San Francisco, Les Jeunesses Musicales du Canada, le collectif Pazzia en collaboration avec le Cluster New Music and Integrated Arts Festival ainsi qu’avec le Collectif baroque Mont-Royal. Quelques points forts de sa carrière comme soliste de concert sont des apparitions avec l’Orchestre symphonique de Winnipeg, l’Orchestre symphonique de Lansing, l’Orchestre symphonique du Kentucky, l’Orchestre symphonique de Bâton-Rouge, l’Orchestre de chambre de Cincinnati, l’Orchestre philharmonique de Dayton, l’Orchestre du Centre national des Arts, et l’Orchestre de chambre du Manitoba. Ses concerts ont été diffusés lors des émissions In Performance et Arts Encounters Manitoba de la CBC Radio Two, et sur les ondes de CKUT, la radio communautaire de l’Université McGill.

Ellen détient un baccalauréat en musique de l’École de musique de l’Université du Manitoba, et une maîtrise en musique ainsi qu’un diplôme d’artiste du Conservatoire de musique de l’Université de Cincinnati. Elle promeut avec conviction l’opéra et la mélodie contemporains, et a consacré son diplôme d’artiste à la recherche et à l’interprétation de mélodies contemporaines canadiennes. Ellen cultive des relations de travail avec de nombreux compositeurs talentueux du Canada et des États-Unis. Quelques récentes premières d’œuvres incluent les opéras No Masque for Good Measure de Matthew Ricketts (Soprano 1: messagère/travestie), Meriwether de Jim Lahti (Julia Hancock) et Nessie de Danielle Post (Nessie/Alice), ainsi que les œuvres Defòra fai sinhes lo firmament et De caelo servare d’Isaiah Ceccarelli, Children’s Songs de Danny Clay et Three Songs on Poems of Hart Crane de Jim Lahti.

Quelques points forts de sa saison 2012-2013 incluent l’interprétation de la première voix dans Tehillim de Reich lors du New Music Festival 2013 de l’Orchestre symphonique de Winnipeg, Hermit Songs de Barber avec le pianiste Stéphane Lemelin au Prince Edward County Music Festival, des apparitions avec l’orchestre du Music and Beyond Festival, ainsi qu’avec la harpiste Caroline Leonardelli et la pianiste Judith Ginsburg au Music and Beyond Festival à Ottawa, l’intégrale des Italienisches Liederbuch de Hugo Wolf avec le baryton Alex Dobson et le pianiste Marc Wieser à la Chapelle historique du Bon-Pasteur à Montréal, les rôles de Clorinda dans Cinderella avec Opera Lyra Ottawa et de la comtesse Almaviva dans Le nozze di Figaro avec l’Opera da Camera de Montréal, et plusieurs apparitions avec le Collectif baroque Mont-Royal, ainsi qu’avec la tournée Vivaldi et ses anges de l’Ensemble Caprice.