Marie-Annick Béliveau

Québec, Québec, 1970

  • Interprète (mezzo-soprano)

La mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau s’est démarquée dans le paysage musical au fil des années par la richesse de sa voix et ses aptitudes musicales et dramatiques exceptionnelles.

Plus d’une trentaine d’œuvres ont été composées pour elle. Cette année, on l’entendra dans la soirée Twouiiit-Opéra de l’ECM+, avec Transmission dans les Villes Invisibles de Simon Bertrand et Jacques Tremblay, dans le nouvel opéra de Kristin Norderval The Trials of Patricia Isasa. On peut entendre sa voix entre autres dans les films Paul à Québec et le Violon Rouge.

Originaire de Québec, Marie-Annick Béliveau a fait ses études auprès de Jan Simons, Marie Daveluy et Bruce Mather. Elle est directrice adjointe du Camp Musical Père Lindsay, assistante à la direction artistique de Chants Libres et enseigne le chant à l’UQAM.

Quelques moments marquants de son parcours: la création de Lost de Fausto Romitelli avec le NEM à Royaumont, du Catalogue de bombes occidentales de André Ristic avec l’ECM, Wo Bist Du, Licht! de Vivier avec la SMCQ et le Kammerorchester de Münich, l’opéra Rimbaud, la parole libérée de Marco Pérez-Ramirez à l’Opéra National de Montpellier, et Les chants du Capricorne de Scelsi pour Chants Libres.

[xii-15]