André Hamel

La Pocatière, Québec, 1955

  • Compositeur

Né en 1955, André Hamel vit à Montréal et est actif en tant que compositeur depuis le milieu des années 80. Il s’intéresse autant à la création qu’à ses conditions de production. Membre du comité artistique de la SMCQ de 2000 à 2018, il a été actif au sein de plusieurs organismes parmi lesquels Codes d’Accès (dont il fut un des membres fondateurs), le Conseil québécois de la musique et le Centre de Musique canadienne. Il fait également partie du collectif Espaces sonores illimités (ESI). André Hamel a vu ses œuvres exécutées ici et à l’étranger. On lui a également attribué plusieurs prix et distinctions parmi lesquels le prix collégien de musique contemporaine (2018), le prix Opus du compositeur de l’année (saison 2015-16) et le prestigieux prix de composition Serge-Garant (Fondation Émile-Nelligan, 2012). Il a vu a trois reprises une de ses œuvres récompensée par le prix Opus de la création de l’année (2016-17, 2012-13, 1997-98). Le spectacle multidisciplinaire Urnos, pour lequel il a entièrement écrit la musique, fut également récompensé par un prix Opus en 2010-11 et ses deux disques, Les musiques d’Urnos (actuelleCD) et La trilogie du presto (Atma), fut en nomination, toujours pour un prix Opus (2016-17 et 2006-07). En juin 2007, son octuor de saxophones, À huit, était choisi parmi les œuvres recommandées à la Tribune internationale des compositeurs de l’Unesco. Du 1e juillet au 31 décembre 2003, André Hamel a bénéficié d’une résidence au Studio du Québec à New York. Entre 2000 et 2011, il a participé à plusieurs projets collectifs d’envergure dont la reprise du spectacle multidisciplinaire Urnos (MNM 2011), l’événement Spatio lumino (ESI, MNM — 2011), le jardin sonore le Sonarium (Flora, CMC — 2006), la Symphonie des Éléments (MNM 2005), Fanfares (FIMAV, ESI — 2005) ainsi que la Symphonie du Millénaire (SMCQ — mai 2000).

[xi-18]