Vienne, Autriche, 1874 — Los Angeles, Californie, ÉU, 1951

  • Compositeur

Principalement autodidacte, Schönberg reçu assez tardivement l’enseignement de Zemlinsky. Après son mariage à Berlin, il retourne en 1903 à Vienne où il enseigne à la Reformschule du Dr. Schwarzwald. C’est à cette époque que Berg, Erwin Stern, Webern et Wellesz devinrent ses élèves. Alors que ses premières œuvres (Verklärte Nacht, Pelléas et Mélisande…) trouvent un accueil mitigé auprès du public viennois, Schönberg se dirige vers un langage atonal dès les années 1906-1907. Ce n’est qu’entre 1921 et 1924 que naquirent les premières œuvres écrites dans la nouvelle technique de composition à douze sons. Professeur à la Preussische Akademie der Künste de Berlin en 1925, il est «mis en congé» par le gouvernement national-socialiste en 1933 et émigre à cette même date aux Etats-Unis. Durant ses dix-sept années américaines, il composa encore de nombreuses œuvres avec la technique des douze sons, mais aussi quelques-unes dans une tonalité très élargie (Variations pour orgue en ré mineur, Variations pour orchestre d’harmonie en sol mineur).

Page bio@schonberg_ar générée à Montréal par litk 0.600 le lundi 14 avril 2014. Conception et mise à jour: DIM.