Elisabeth Remy Johnson interprète les œuvres de Bonis, Makdissi-Warren, Mozetich, Prokofiev, Salzedo, Schumann et Selleck.

Elisabeth Remy Johnson, harpe solo de l’Atlanta Symphony Orchestra, présentera un programme solo d’œuvres pour harpe qui représentent ou évoquent des images de la psyché ou de la nature. S’ouvrant avec deux œuvres contrastées de Carlos Salzedo (Quietude et Inquietude), le programme s’oriente vers une Romance contemplative de la grande Clara Schumann, dont le 200e anniversaire est célébré cette année. Extraits de la série Femmes de Légende de Mel Bonis, Mme Remy Johnson a retranscrit deux mouvements: Mélisande et Desdemona, suivis du poignant Romeo bids Juliet farewell de Prokofiev, extrait de sa musique de ballet de Roméo et Juliette. Deux images liées à l’eau s’en suivent: La Dame du Nil de Katia Makdissi-Warren, une évocation de la seule pharaon égyptienne, et Spindrift de Johanna Selleck, qui s’inspire à la fois de la nature et de la mythologie grecque antique. Le programme se termine avec Songs of Nymphs de Marjan Mozetich. Il écrit que la pièce était à l’origine conçue comme une étude technique, mais dans la chaleur et le bruit d’un été en ville, ses pensées se sont tournées vers les esprits de la nature trop souvent ignorés de nos jours.

Participants

Programme

Une production de St. Catherine’s Episcopal Church

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.