Heureux qui comme…*

… Denis Gougeon, faisant suite aux Claude Vivier (2008), Gilles Tremblay (2010) et Ana Sokolovic (2012), se voit confier le titre de compositeur «hommagé» de la 48e saison (2013-14) de la SMCQ!

«Heureux» géniteur d’un impressionnant catalogue varié à l’extrême et comprenant à ce jour plus d’une centaine d’œuvres destinées à tout ce qui grouille en musique – grand orchestre, opéra, ballet, musique de chambre, concerto, solo, théâtre et quoi d’autre encore. Sa production, et tout particulièrement son inspiration, semblent intarissables, et chaque nouvelle création du compositeur est toujours le gage d’un succès assuré, autant pour les interprètes que pour le public!

«Heureux» en effet comme les interprètes de sa musique avec qui, et ce, depuis les débuts de sa carrière, il entretient une complicité et une oreille attentive uniques et qui font en sorte que le plaisir communicatif de sa musique, que ce soit dans les moments jubilatoires ou sombres, est irrésistible!

«Heureux», comme le public – jeunes, moins jeunes… érudits ou néophytes – à qui il voue une rare et profonde considération et qui se manifeste toujours par un intense souci d’une communication «directe» et immédiate avec sa musique, sans détours, et toujours porteuse d’une redoutable efficacité!

«Heureux» comme ses œuvres, fruits patients d’une formidable mécanique «horlogère» réglée au quart de tour, où le délicat équilibre entre la spéculation musicale «savante» du compositeur – toujours présente – et son accès pour le commun des mortels, est réussi à tout coup!

«Heureux» enfin, comme nous tous qui allons bénéficier durant toute une année, grâce à nos nombreux collaborateurs dans tout le milieu culturel, d’une «Odyssée» Denis Gougeon qui nous permettra de découvrir ou redécouvrir la musique d’un grand compositeur de chez nous, original, inspiré, toujours vivant, toujours actif et grand humaniste, qualités qui lui ont valu les nombreux prix et distinctions qui en font l’un des compositeurs canadiens les plus joués et respectés au pays comme à l’étranger.

Walter Boudreau, Aïda Aoun, Directeur artistique et Directrice générale

* Clin d’oeil à l’oeuvre de Denis Gougeon intitulée Heureux qui comme… (1987) en écho au célèbre poème de Joachim Du Bellay (1522-1560), «Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage…»

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.