Le Cabaret du GRIM

Communiqué de presse

Montréal, le Mercredi 15 décembre 2004 — Le 29 janvier prochain, la SMCQ fera une fois de plus preuve de sa polyvalence et de sa capacité à mettre en scène les univers musicaux les plus variés, tous aussi riches les uns que les autres. Avec Cabaret, place à l’irrévérencieux, au drolatique, à l’étrange et au… divertissement! Weil, Ravel, Boudreau, Satie, Vian, Bernstein et Bolcom s’y côtoient dans un mélange explosif on ne peut plus savoureux à l’apéritif…

Cette heure de bonheur, apte à mettre en appétit les estomacs les plus récalcitrants, sera portée par des interprètes ne craignant ni l’ironie, ni la virtuosité. Le Groupe rapide d’interventions musicales de la SMCQ (GRIM), formé pour l’occasion par Brigitte Poulin (piano), du quatuor de saxophones Quasar — Marie-Chantale Leclair, Mathieu Leclair, André Leroux, Jean-Marc Bouchard—, d’Albert De Vito (trombone), d’Éric Lagacé (contrebasse) et de Julien Grégoire (percussion), accompagnera la soprano Ingrid Schmithüsen — bien connue des habitués de la SMCQ —, et sera sous la direction de Walter Boudreau. Chansons grivoises, à boire ou tout simplement délirantes, c’est ce qu’offre ce cabaret mené par une diva pétillante de finesse et d’humour. Un concert plein de volupté et de virtuosité, qui renouvelle et enrichit la tradition.

Mais ça n’est pas tout: après un pur plaisir musical, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée hédoniste en venant prendre l’apéro sur scène, en compagnie des artistes? C’est ce que propose la série Musiques en apéro: «Alors, dans les coulisses du concert (un lieu secret), le maître d’hôtel vous présentera le vin qu’il a choisi pour les artistes et pour vous. On le dégustera ensemble, avec des fromages, simplement, pour le plaisir.» (Pierrette Gingras, directrice générale de la SMCQ)

Le concert présente, réunis sous le thème du Cabaret, des extraits de Don Quichotte à Dulcinée de Ravel (figure de proue de l’impressionnisme musical); du Dreigroschenoper de Kurt Weill (grand pionnier du théâtre musical au XXe siècle); de Café-concert Songs d’Éric Satie (apôtre de la simplicité, mais insurpassable dans l’art de manier l’ironie!); de Cabaret Songs de William Bolcom (représentant de la culture américaine dans toute sa diversité); de La bonne cuisine de Leonard Bernstein (plus fréquemment associé à West side story qu’à l’art culinaire!) ainsi qu’une chanson délicieusement irrévérencieuse et inoubliable du Français Boris Vian (chanteur, musicien de jazz, poète, écrivain): Je suis snob…

De plus, pour la première fois en concert, la Valse de l’asile, une pièce troublante et profondément émouvante de Walter Boudreau, tirée de la musique de scène de L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau, présenté au TNM en 2004 et pour laquelle le compositeur a obtenu le prix Gascon-Roux du Théâtre du Nouveau Monde.

Au programme:

  • Walter Boudreau (1947): Valse de l’asile (2004)
  • Kurt Weill (1900-1950): Moritat vom Mackie Messer (1928)
  • Eric Satie (1866-1925): Tendrement (1903)
  • Leonard Bernstein (1918-1990): Plum Pudding (1947) et Civet à Toute Vitesse (1947)
  • Maurice Ravel (1875-1937): Chanson à boire (1932/33)
  • William Bolcom (1938): Toothbrush Time (1979)
  • Boris Vian (1920-1959): Je suis snob (1955)

Musiques en apéro reprendra du service en avril (le samedi 9 à 17 h), avec la venue du pianiste Louis-Philippe Pelletier, spécialiste du répertoire pianistique du XXe siècle. Le musicien québécois interprétera à cette occasion les Douze études de Debussy, fruit de la dernière grande vague créatrice du compositeur français. Venez écouter cette œuvre magistrale de Debussy et prendre l'apéro en compagnie d'un grand pianiste de chez nous.

Deux rendez-vous à ne pas manquer, puisque, comme le soulignent les artisans de Musiques en apéro: «(…) vous repartirez, pour le restaurant ou pour la maison et la musique chantera en vous, comme le vent frais du large, et son écho portera votre soirée vers des rives inconnues…»

— 30 —
Source: Dominique Olivier pour la SMCQ
Attaché de presse: Alain Labonté, 514-523-9922

La SMCQ tient à remercier de leur soutien:
Le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Patrimoine canadien, le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le ministère des Relations internationales du Québec, le Fonds de stabilisation des arts et de la culture du Québec, le Conseil des arts de Montréal, la Faculté de musique de l’université McGill, la Ville de Montréal, la Fondation SOCAN, Espace musique, la nouvelle radio musicale de Radio-Canada, CBC Radio Two, Le Devoir, le Mouvement des caisses Desjardins, Bayer inc. et &lastik Communications.