Kontakte!

Un percutant duo s’attaque à une œuvre fétiche du répertoire contemporain

Communiqué de presse

Montréal, le Jeudi 27 octobre 2005 — Le mardi 15 novembre prochain, la Société de musique contemporaine du Québec présentera un concert intime où s’uniront — et divorceront parfois, modernité oblige! — les sons du piano et de la percussion, en passant par la «bande»… électronique. Au programme, les compositions de Geof Holbrook, Philippe Hurel et Karlheinz Stockhausen. La proposition est d’autant plus alléchante que les trois œuvres seront livrées par deux instrumentistes surdoués et passionnés — particulièrement pour ce type de répertoire plutôt inhabituel —: la pianiste Brigitte Poulin et le percussionniste D’Arcy Philip Gray, qui promettent une heure de musique aux modulations infinies et absolument percutantes.

Les duos

Les deux premières pièces sont acoustiques, D’abord, une reprise pour le duo — qui interprétait cette œuvre à MusiMars 2004 — d’un émouvant Tombeau In Memoriam Gérard Grisey du cartésien et iconoclaste Philippe Hurel (France), qui avoue s’être laissé aller, dans cet hommage, à un «abandon par instant à l’intuition la plus complète, qui n’aurait peut-être pas plu à son dédicataire». Cette pièce sera suivie d’une création, commandée par le duo, du jeune compositeur Geof Holbrook (Canada) qui s’amuse, dans cette Trans/fusion, avec l’idée de traduction simultanée, de ses murmures hésitants et de ses rythmes insolites.

Comme un trio: Kontakte

Après l’entracte, le dispositif électronique se met en place pour l’interprétation renouvelée d’une œuvre fétiche du répertoire, un «classique» composé en 1959-60 par le célèbre et controversé Karlheinz Stockhausen. Le compositeur, considéré comme l’un des chefs de file de la vie musicale internationale, cherche à briser les barrières entre l’instrumentation conventionnelle et les sons électroniques, lesquels sont, à son avis, très peu satisfaisants. Il tente alors de réaliser l’équilibre entre les instruments acoustiques et des sons travaillés et fixés sur un support, un genre hybride qu’on appellera bientôt «musique mixte» — et qui, comme on sait, a fait école dans l’histoire musicale du XXe siècle.

Kontakte est pensée comme une musique de chambre en trio pour percussion, piano et bande, où chaque partenaire est en dialogue avec les autres, sans prééminence. Elle explore les relations, les «contacts» existant entre les sons instrumentaux et les sons synthétiques ainsi qu’entre les différentes formes spatiales de mouvement.

C’est la quatrième fois que la SMCQ présente cette pièce au cours de ses saisons: d’abord en mai 1978, avec Louis-Philippe Pelletier (piano) et Robert Leroux (percussion), qui la «revisitent» en 1983, puis en 1993. Sa reprise, en 2005, par deux autres musiciens tout aussi enthousiastes, est un constat de la modernité ou de «l’in-démodabilité» de l’œuvre!

Les interprètes

D’Arcy Philip Gray est diplômé de l’Université McGill (1991) et de la Juilliard School of Music (1992). Spécialiste de l’interprétation de la musique des compositeurs canadiens contemporains, il s’est produit en concert au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, en tant que soliste ou en formation de musique de chambre. De 1993 à 1995, il a joué fréquemment avec la Merce Cunningham Dance Company de New York et, depuis 1998, il est membre de l’ensemble KORE (Montréal) et du Motion Ensemble (Fredericton). Il donne également des ateliers pour Yamaha Music Canada, Sabian et Twigg Musique. Il a enseigné à l’Université McGill, au Banff Centre for the Arts, au Conservatoire d’Amsterdam et a donné des classes de maître partout dans le monde.

Brigitte Poulin a étudié à l’Académie de musique de Vienne, au Banff Centre for the Arts, au Conservatoire de musique de Montréal, et détient un doctorat en interprétation de la musique contemporaine pour piano de l’Université de Montréal. En plus d’avoir joué à de nombreux festivals de musique contemporaine elle a également dirigé des ateliers de piano et de musique de chambre. Au cours de la saison 2004-2005, Brigitte Poulin a donné des récitals solos et de musique de chambre au Canada, en Belgique et en Angleterre. Elle a aussi créé des œuvres de Giorgio Magnanensi, Roberto Andreoni, Jean Lesage, Ana Sokolović, Annelies van Parys, Paul Frehner et Laurie Radford.

Renseignements

Le concert aura lieu à la salle Redpath de l’université McGill, le mardi 15 novembre à 20 h. Le coût des billets est de 25 $ (régulier), 12,50 $ (50 ans et plus) et 10 $ (étudiants). Les réservations se font par téléphone au (514) 398-4547. Pour de plus amples renseignements, on compose le 514-843-9305 ou on consulte le site Web à www.smcq.qc.ca.

— 30 —
Source: SMCQ
Attaché de presse: Alain Labonté, 514-523-9922

La SMCQ tient à remercier de leur soutien: Le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Patrimoine canadien, le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le ministère des Relations internationales du Québec, le Fonds de stabilisation des arts et de la culture du Québec, le Conseil des arts de Montréal, l’École de musique Schulich de l’université McGill, la Ville de Montréal, la Fondation SOCAN, Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada, CBC Radio Two, Le Devoir et &lastik Communications.