Touchons la musique

À la découverte du Musicolateur: le concert

Communiqué de presse

Montréal, le Dimanche 30 avril 2006 — Les amants de nouvelles technologies, les amis des jeunes, les musiciens éducateurs et tous les curieux sont invités à assister au premier concert public mettant en vedette sept musicolateurs et des jeunes, réunis l’espace d’un moment dans la grande aventure de la création musicale. Le dimanche 30 avril à 15 h, à la Maison de la culture Maisonneuve, il sera possible d’applaudir le travail accompli en quelques semaines par un groupe d’ados et un animateur-compositeur inventif, Félix Boisvert. Les ados en question proviennent des Maisons de jeunes de Lachine (Centre jeunesse), Verdun (Point de Mire) et de Hochelaga-Maisonneuve. Le concert est gratuit.

Touchons la musique

Touchons la musique est une série d’ateliers conçus par la SMCQ Jeunesse, qui ouvre ainsi une nouvelle avenue auprès des jeunes en leur permettant de découvrir par eux-mêmes et dans leur milieu, la magie du son et ses possibilités infinies. Les ateliers clôtureront sur ce concert, qui réunit compositeurs-interprètes en herbe et une équipe technique professionnelle. Un CD sera enregistré et remis aux participants des ateliers.

Les ateliers ont vu le jour grâce à la collaboration des Maisons des jeunes et la Maison de la Culture Maisonneuve, à travers un programme conjoint du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal. Ces ateliers réunissent les jeunes autour d’un projet conçu pour donner le goût de la culture musicale dans un esprit de collaboration et d’inclusion sociale.

Genèse

En 2003, la SMCQ Jeunesse lançait le prototype du musicolateur, sa «drôle de machine à composer de la musique», mise au point par le compositeur électroacousticien Yves Daoust, membre du comité artistique de la SMCQ, et une petite équipe constituée notamment d’Alexandre Burton, à la conception informatique, de Daniel Sylvestre au visuel. Le but d’Yves Daoust, professeur de composition au Conservatoire de musique de Montréal, était d’inventer en musique «un outil aussi facile à utiliser qu’une feuille de papier et un crayon en arts visuels» et qui comprendrait une dimension collective et ludique importante. C’est maintenant chose faite.

Le prototype avait été présenté lors d’ateliers au festival Montréal/Nouvelles Musiques 2005, puis au congrès de la Fédération des Associations des musiciens éducateurs du Québec (FAMEQ), en novembre 2005, devant un petit groupe de professeurs séduits par la proposition.

Le musicolateur

Le musicolateur est un instrument pour usage collectif, qui ressemble à un petit pupitre sur lequel est joliment dessiné un tableau de contrôle. On manipule — Daoust parle de «sculpter» — les sons choisis parmi un vaste échantillon, à l’aide d’un stylet en bois, que l’on promène sur la surface sensible reliée à un ordinateur, contrôlé par l’animateur-chef d’orchestre tout-puissant. Les tables sont également branchées les unes aux autres, permettant l’interaction entre les participants.

Alors, que sont le rythme, le son, les arpèges, la mélodie? Comment expliquer ces concepts aux jeunes afin qu’ils créent facilement leurs propres compositions? Réponse: avec le musicolateur, cet instrument électronique et collectif, permettant aux jeunes de développer leur créativité et leur sociabilité et dont on n’a pas fini d’entendre parler!

Pour plus d’information, contactez la SMCQ au (514) 843-9305 poste 301

— 30 —