Un concert nommé désir!

Dépêche

La SMCQ démarre sa saison avec trois œuvres qui réconcilient l’avant-gardisme et la culture «populaire» au sens noble du terme, celui de l’universalité. Ainsi, ce premier concert SMCQ invite les spectateurs dans un univers teinté successivement de jazz (Milhaud), de techno (Lizée) et de musique de film (Longtin).

Nouvelle rédigée par Guillaume De Pauw le Mardi 4 septembre 2012