marimba et support

Commande: SMCQ, avec l’aide du CAC

Création: 8 juin 1995, Électronie, Salle Pierre-Mercure — Centre Pierre-Péladeau, Montréal (Québec)

Le cauchemar climatisé est, à l’origine, une commande de la SMCQ pour le percussionniste montréalais Daniel Pancaldi. La première eut lieu en mai 1995 lors d’un concert incluant Telemusik de Stockhausen. La pièce utilise principalement comme matériaux sonores des citations de Varèse et des boucles provenant de divers groupes industriels poussées à l’extrême limite de la déformation ou de la distorsion. Le son du marimba est traité pour créer une cohésion avec le support électronique. Le soliste étant lui-même un grand amateur de musiques industrielles, cela m’a donné l’occasion d’amener ces sonorités dans un contexte de salle de concert. La réception de cette pièce a donné lieu à des réactions vives et controversées du public. C’est à la suite de cette présentation que le musicologue Jean-Jacques Nattiez écrivait: «Comme aurait dit Florent Schmitt, il n’y a pas trente-six sortes de musiques. Il y a la bonne, la mauvaise et celle d’Alain Thibault». (Circuit Musiques contemporaines Vol. 6 Numéro 2, 1995)

Alain Thibault

Exécutions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.