support stéréo

Création: 8 avril 1979, Concert, Centre d’essai Le Conventum, Montréal (Québec)

Quatuor est né d’un rêve: quatre musiciens en tenue de concert répètent un quatuor dans une salle vide et glaciale. Imperturbable au début, leur expression va peu à peu se charger. Des regards obliques sont échangés, puis des mots, puis des gestes. À la fin, les musiciens se frappent et s’entredéchirent à coups d’instruments et d’archets…

Quatuor est une oeuvre électroacoustique. Elle a été réalisée à partir de l’enregistrement de séquences instrumentales interprétées par un quatuor à cordes. Cette matière constitue la seule source sonore de l’oeuvre. La composition s’est effectuée selon une situation expérimentale: plutôt que de concevoir l’oeuvre sur papier, en fixant d’avance tous les paramètres, je préfère me présenter en studio armé de mes prises de sons et d’un schéma d’intentions que je vais devoir confronter aux moyens du studio, celui-ci devenant alors un véritable instrument dont je vais jouer. Le processus est plus vivant, plus dynamique, et l’on est entraîné parfois — souvent — dans des directions imprévues…

Je n’ai pas cherché à détruire le violon, à cacher la cause de mes sources sonores (ce n’est pas une oeuvre concrète au sens où l’entend Pierre Schaeffer) mais bien au contraire à utiliser le violon — et la formation du quatuor — comme référence culturelle, à “porter” le son à l’aide des outils électroniques, vers des zones expressives inaccessibles à l’instrument acoustique.

Le contrepoint visuel trace le parcours historique de l’instrument. L’objectif du photographe opère sur l’objet visuel le même type de transformation que les modulateurs du compositeur, agissant sur l’objet sonore.

Quatuor a été créée en avril 1979 par l’ACREQ, au Conventum.

Yves Daoust

Exécution