quatuor à cordes

Commande de la Fondation Koussevitzky, le quatuor Ainsi la nuit de Henri Dutilleux est dédié à la mémoire d’un ami de l’auteur, Ernest Sussman, et écrit en hommage à Olga Kous-sevitzky. Le Quatuor Parrenin en a donné la première audition en Europe le 6 janvier 1977 (Ensemble 2e2m, Paris) et le Juilliard String Quartet l’a présenté pour la première fois aux États-Unis le 13 avril 1978 en présence du compositeur (Library of Congress, Washington).

Ainsi la nuit se divise en sept sections reliées pour la plupart les unes aux autres par des parenthèses souvent très brèves mais importantes par le rôle organique qui leur est dévolu. Des allusions à ce qui va suivre — ou ce qui précède — s’y trouvent placées et elles se situent comme autant de points de repère. Ici, comme dans les autres partitions d’Henri Dutilleux intervient le concept de mémoire, avec tout ce qui s’y rattache (préfigurations, variations, etc.) et cette notion implique une subdivision particulière du temps, donc de la forme adoptée. Les différents titres se réfèrent, de même que le titre général, à un certain climat poétique ou spirituel mais nullement à une idée anecdotique.

Henri Dutilleux, Heugel and Cie [ii-07]