harpe et orchestre

Commande: Erica Goodman avec l’aide du Conseil des arts de l’Ontario

Dans le domaine de la musique nouvelle, Erica Goodman est reconnue comme une harpiste prodigieuse. Son assurance dans l’interprétation de différents styles musicaux et ses prouesses techniques sont légendaires. Lorsqu’elle me demanda de lui composer un concerto, c’est avec joie et reconnaissance que j’écrivis pour sa palette musicale éclectique et variée.

J’ai écrit une œuvre en cinq mouvements faisant écho à la polyvalence d’Erica, tout en y ajoutant quelques particularités qui ont émergé de mon travail au cours des années, — l’œuvre inclut notamment une musique «flottante» côtoyant une musique influencée par les harmonies et les rythmes jazz et pop.

En premier lieu, j’ai composé toute la partition de la harpe. C’est en écrivant la partie orchestrale que j’ai décidé de mettre en valeur le jeu harpe et de l’enlacer, plutôt que de lancer l’orchestre contre elle, comme dans un concerto traditionnel. J’ai aussi évité les glissandi et arpeggios tapageurs, trop souvent associés à la musique pour harpe. La virtuosité de la harpiste se révèlera dans son habilité à accomplir les changements de pédales nécessaires pour mener à bien l’exécution de l’œuvre. La pièce met également à l’épreuve la précision rythmique et la sensibilité des inflexions de la soliste.

Commande de Erica Goodman avec le soutien du Conseil des arts de l’Ontario.

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.