piano, 2 trompettes et 3 trombones

Eonta («étants») fait appel à la musique stochastique (probabiliste) et à la musique symbolique (logico-ensembliste). Certaines parties, notamment le solo du piano du début, ont été calculées par le cerveau électronique IBM 7090 de la place Vendôme, à Paris. Cette pièce a été composée à Berlin en 1963-1964, et créée au Domaine musical en décembre 1964 sous la direction de Pierre Boulez, avec Yuji Takahashi au piano.

Exécutions

Enregistrement