piano, 2 trompettes et 3 trombones

Eonta («étants») fait appel à la musique stochastique (probabiliste) et à la musique symbolique (logico-ensembliste). Certaines parties, notamment le solo du piano du début, ont été calculées par le cerveau électronique IBM 7090 de la place Vendôme, à Paris. Cette pièce a été composée à Berlin en 1963-1964, et créée au Domaine musical en décembre 1964 sous la direction de Pierre Boulez, avec Yuji Takahashi au piano.

Exécutions

Enregistrement

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.