orchestre

Hommage à Vasarely s’inspire des lignes et réseaux, grilles, superpositions, transparences et illusions optico-cinétiques que l’on retrouve si souvent dans les œuvres de ce grand peintre du vingtième siècle, Victor Vasarely (1906-1997).

Jouée sans interruption, l’œuvre se divise en cinq parties dont chacune explore les possibilités soniques et les propriétés spatiales inhérentes à un orchestre disposé de façon quelque peu inhabituelle sur la scène.

Les rangées d’instruments sont disposées de telle sorte que, de gauche à droite (des aigus aux basses), on entend chaque colonne (12 au total) de hauteur jouée à l’unisson (une hauteur par colonne), alors que chaque colonne est séparée de la suivante par une quinte juste, ce qui produit les 12 sons chromatiques.

D’avant en arrière (des cordes aux cuivres), on entend à chaque rangée (8 au total) cet accord de 12 sons formé de quintes justes, avec une différence (intervalle) de timbre.

[x-15]

  • Partition disponible auprès de CMC, Région du Québec (bureau à Montréal).
  • Enregistrement: disponible au bureau de la SMCQ