flûte, hautbois, clarinette, basson, piano, 2 percussions, violon, alto, violoncelle et contrebasse

Commande: Festival MNM — Société Radio-Canada (SRC), Festival Présences — Radio France

Ces «scènes d’un opéra imaginaire» témoignent de mon intérêt déjà ancien pour l’intégration des mentalités orientale et occidentale dans ma musique. En grande partie, celle-ci se développe à partir de la philosophie du contraste (extrême) et d’équilibre qui prennent racine dans les principes du Ying et du Yang. Plus précisément, on perçoit l’influence qu’exercent certains instruments japonais, comme le hichiriki (un petit instrument à anches doubles), le shakuhachi (flûte verticale en bambou) et le sho (instrument comprenant plusieurs tuyaux à anches doubles), qui inspirent des procédés tels que glissendi, vibrato contrôlé et clusters.

Le «Prologue» expose plusieurs des éléments qui seront réutilisés au cours des mouvements suivants. «By The River» évoque un événement dramatique imaginaire qui, vers la fin, se dénoue – sommet émotionnel qui suit un épisode central mystérieux. L’harmonie évolue lentement, mais inexorablement, vers un tranquille unisson. «Frozen Rain» est un mouvement d’une grande densité qui explore les sons les plus éphémères. «Pursuing the Dragon», en rupture avec les autres mouvements, est un flash d’intense virtuosité aboutissant à un finale ivre de gongs d’opéra chinois.

Alexina Louie

Exécutions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.