6 percussions, congas et basse électrique

Commande: Ministère de la Culture et de la Francophonie (France)

À Barbara et Luigi Polla

Cette pièce constituée de quatre parties a été composée après La célébration des invisibles, œuvre pour percussions et chœur que les Percussions de Strasbourg ont créée en 1992. Les quatre parties qui constituent Kits servent de commentaires et d’interludes à La célébration des invisibles, mais peuvent être jouées séparément. De plus, les parties 1, 2 et 4 peuvent être jouées seules, comme des «miniatures».

Lorsque les Percussions de Strasbourg m’ont demandé d’écrire cette œuvre, l’enjeu était de réaliser une musique qui puisse cohabiter, dans un même concert, avec des pièces écrites par des compositeurs issus du jazz. Kits est donc un travail de développement rythmique et harmonique à partir de cellules fortement influencées par le jazz (kits 1) et la musique funk (kits 4). Il s’agissait d’homogénéiser des éléments disparates: les harmonies sont issues de calculs (compressions de spectres, interpolations...) alors que les rythmes font référence au jazz et sont souvent librement traités.

L’apport de la basse électrique enregistrée sous forme d’une séquence permet de faire cohabiter des mondes qui, naturellement, seraient de nature hétérogène. Enfin, j’ai voulu que cette pièce garde un caractère ludique et non théorique, et qu’elle soit avant tout destinée aux instrumentistes des Percussions de Strasbourg.

Philippe Hurel

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.