16 musiciens

La grande joie des nouveaux époux est une réalité du Royaume de Dieu, inauguré avant nous. L’imagination de cette joie a donné le souffle nécessaire à la conception de cette oeuvre, qui présente plusieurs «musicalités» de la Joie. Principalement celle des noces et de la fête: «Soyons dans l’allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l’Agneau, et son épouse s’est faite belle: on lui a donné de se vêtir de lin d’une blancheur éclatante» (Ap 19, 7-8).

Et ici, l’absence du lieu est intéressante à explorer. C’est-à-dire les possibilités d’une musicalité festive décalée du lieu même de la fête. En effet, la nature d’une salle de concert classique ne permet pas, en général, au public de danser et de boire! … même s’il entend une musique proprement festive.

Commande de la Chaîne culturelle de Radio-Canada, créée le 4 mai 1999 par l’Ensemble contemporain de Montréal, cette musique festive dédiée à mes parents, Daria et Pierre pour leurs trente ans de mariage.

Pierre Klanac, 2000

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.