ensemble et traitement

Commande: IRCAM

Cette pièce est un hommage à l’écrivain Claude Simon.

Le titre, Leçon de choses, est emprunté à l’un de ses livres qui m’a beaucoup marqué. En effet, à l’instar de cet ouvrage, cette pièce est composée à partir d’éléments ou de «situations» hétérogènes très contrastés qui se «contaminent» progressivement. Alors que dans le livre, les différentes situations se passent en un même lieu à des époques différentes, ici les «situations musicales» jouées par l’ensemble et l’électronique se succèdent et finissent par se confondre progressivement pour donner lieu à une écriture polyphonique plus traditionnelle.

Cette polyphonie, en raison de l’accélération de chacune des parties instrumentales, débouche sur une section très rapide constituée d’une séquence d’instruments échantillonnés que les musiciens ne sont pas en mesure d’exécuter (tempo trop rapide, intervalles trop grands). Les instrumentistes ne jouent alors que quelques notes qui viennent orchestrer l’électronique.

Pendant ce climax, l’auditeur semble d’abord percevoir deux ensembles simultanément – les instruments «véritables» et la séquence échantillonnée – puis, petit à petit, des instruments hybrides générés par des manipulations informatiques.

La spatialisation joue un rôle déterminant puisque, après avoir progressivement fait «éclater» l’ensemble instrumental jusqu’au climax, elle permet à l’auditeur de reconnaître l’effectif instrumental initial en réattribuant peu à peu à chaque instrument son espace de départ. Après ce climax, réapparaissent les éléments constitutifs de la première section. L’auditeur peut retrouver alors les morphologies des situations musicales de départ, mais les rythmes et l’harmonie ont complètement changé: cette partie de l’œuvre peut s’apparenter à une variation au sens classique du terme.

La pièce est encadrée d’une introduction et d’un épilogue essentiellement électroniques dont le matériau – deux coups frappés et une résonance – apparaît sous plusieurs formes tout au long de la partition.

Leçon de choses est dédiée à Eric Daubresse qui, au-delà de son aide professionnelle précieuse, m’a soutenu dans un moment difficile de ma vie.

Philippe Hurel

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.