Les Noces (1919)

Igor Fiodorovitch Stravinski(version ensemble de 1919, tableaux 1, 2, 3, 4)

quatuor vocal, 6 percussions, 2 cymbalums, piano MIDI, harmonium numérique et chœur mixte

Création: 9 mars 2005, Montréal / Nouvelles Musiques 2005: Le matin des magiciens, Salle Pierre-Mercure — Centre Pierre-Péladeau, Montréal (Québec)

Tableaux 1 et 2: orchestration de Stravinsky
Tableaux 3 et 4: orchestration de René Bosc

Longtemps, ce chef-d’œuvre pour choeur et ensemble instrumental a fait l’admiration de tous par son parti pris spectaculaire d’utiliser un dispositif orchestral inouï jusqu’alors. Quatre pianistes et six percussionnistes servant d’écrin instrumental aux solistes vocaux et au chœur représentaient alors le nec plus ultra d’une instrumentation radicalement nouvelle. La liste des œuvres influencées par le mariage des claviers et des percussions continue encore aujourd’hui et restera sans doute encore longtemps la marque du compositeur russe. Pourtant nous verrons que cette histoire était encore plus incroyable que celle que nous connaissions. En effet, cette nomenclature originale avait failli être beaucoup plus révolutionnaire car son auteur envisageait de confier son œuvre à un dispositif instrumental des plus bizarres: des instruments mécaniques et synchronisés (!) devançant ainsi toutes les pièces mixtes pour instrumentistes et informatique que l’on a connu plus d’un demi-siècle plus tard. (René Bosc)

«Je commençai une partition comportant des blocs polyphoniques entiers: piano mécanique et harmonium mû à l’électricité, un ensemble de percussions et de cymbalums hongrois. Mais, là je me heurtais à un nouvel obstacle, à la grande difficulté pour le chef d’orchestre de synchroniser les parties exécutées par les musiciens et les chanteurs avec celles des instruments mécaniques. Aussi bien, cela me fit renoncer à cette idée, bien que j’eusse instrumenté de cette façon les deux premiers tableaux, travail qui me prit beaucoup de force et demanda une grande patience, et tout cela en pure perte.» (Igor Stravinsky, Chroniques de ma vie)

«Les Noces avaient été conçues dans le principe pour être enregistrées mécaniquement et n’avaient dû qu’à des difficultés d’ordre technique d’être finalement confiées à quatre pianos.» (C. F. Ramuz , Souvenirs sur Igor Stravinsky)

Aujourd’hui, grâce à l’avènement des technologies numériques, le rêve de Stravinky pour ses Noces s’est enfin réalisé. Non seulement pourrons-nous entendre ce soir les tableaux 1 et 2 tels qu’imaginés et instrumentés par Stravinsky à une époque où leur réalisation s’était montrée impossible, mais également les tableaux 3 et 4, orchestrés par René Bosc suivant les intentions visionnaires du compositeur. Voici donc Les Noces dans une version inédite à ce jour pour quatuor vocal, chœur, deux cymbalums, piano mécanique, harmonium numérique et six percussions.

Exécution