Nous jouons ici à cinq joueurs, le pianiste s’identifiant le plus souvent au donneur de cartes. Cinq cartes sons pour chacun, que l’on essaiera d’ordonner au mieux: confrontation, bluff inévitable. Prétexte à un nouveau jeu contrapuntique où les champs harmoniques varient au gré des multiples combinaisons des cinq instruments presque constamment limités à leurs cinq cartes sons respectives…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.