piano et traitement

Cette pièce est la seconde partie d’une série d’études portant sur le traitement en temps réel du son. Ce titre ne se réfère pas du tout au piano mécanique utilisé dans les bars au début du siècle, mais il représente plutôt la dualité entre la machine et le piano acoustique. L’alliage de ces deux aspects crée un nouvel instrument aux multiples possibilités.

Dans cette composition, j’articule le piano d’une manière non conventionnelle pour créer des nouveaux timbres en bloquant certaines harmoniques sur les cordes et en frottant un crin d’archet sur les cordes du piano. Avec l’ordinateur, j’exploite ces timbres et je crée mon propre accompagnement. J’établis tout d’abord un accompagnement percussif avec des «sons de cloches», puis j’élabore la deuxième partie avec les crins d’archet qui se multiplient pour former une masse sonore qui finit par tomber. Je termine ensuite avec un mélange des éléments entendus depuis le début.

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.