piano

N’ayant jamais eu le privilège et le plaisir de passer une soirée avec lui, c’est à travers des textes qu’on a écrits sur lui et son oeuvre, des documents audio-visuels et des entrevues qu’il a accordé que j’ai connu Jean-Paul Riopelle et composé plusieurs œuvres pour grand orchestre inspirées de ses toiles des années ’60 dont: Pastel, Les Masques, Tour Génoise etc. Sa personnalité, sa façon d’être m’ont toujours fasciné et transporté ailleurs: la fougue, la simplicité, la franchise et en même temps la grande sensibilité et la surprenante vulnérabilité manifestée dans le rapport avec l’art et les artistes qui ont croisé sa route. J’ai écrit cette pièce pour piano solo en ayant tout cela en tête: mes souvenirs de la personnalité flamboyante de Jean-Paul Riopelle. Je me le suis donc imaginé au travail, ne prenant jamais de recul pour juger de l’ensemble avant d’avoir tout terminé, et sa gestuelle parfois rapide, virtuose, au rythme souplement contrôlé par l’esprit, qui crée un mouvement neuf dans la pensée réceptrice. L’œuvre est dédiée à sa mémoire.

Luc Marcel, avril 2006

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.