clarinette

Andantino con delicatezza / Elgretto maniaco / Calmo, molto dolce

Les trois mouvements des Songs of the Decaying Garden (les chants du jardin en décomposition) sont un écho du monde complexe aux couches multiples de la musique de Sørensen, qui n’est pas sans rappeler par moments celle de Brian Ferneyhough. La pièce, qui portait d’abord le titre Impromptu, fut composée pour le Lerchenborg Workshop. Avant de l’enregistrer en 1999, Sørensen y fit plusieurs modifications et donna finalement à l’oeuvre le titre qu’on lui connaît.

Bertel Krarup

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.