Œuvre intégrale/parente: L’opera per flauto

Notre flûte enchantée est une voix ancienne. Dans le Quatrième livre des Nuits attiques, Démocrite nous dit que «pour de nombreux hommes malades, c’est le son de la flûte qui tint lieu de médecine».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.