un à vingt pianos

Création: 12 janvier 1957, John Cage, David Tudor, piano • Concert, Brooklyn Academy of Music, Brooklyn (New York, ÉU)

Écrite pour 1 à 20 pianos, cette œuvre fut créée en janvier 1957 par John Cage et David Tudor. La partition comporte 20 pages non numérotées. Ces pages sont utilisées au choix et selon l’ordre établi par les interprètes qui tracent leur parcours selon la durée de la pièce. Comme dans Atlas Eclipticalis, chaque page contient 5 systèmes de 5 lignes, certaines pages contiennent très peu d’événements tandis que d’autres sont plus ou moins «remplies». La plupart des événements sont aussi des agrégats de notes, à être joués comme un ictus simple. Dynamiques, résonances, chevauchements et interpénétrations sont libres. Et tout comme dans Atlas Eclipticalis, Cage a utilisé des opérations de hasard comme base de composition.

[English translation: Ariadne Lih]

Exécutions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.