quatuor de saxophones

Arr. Walter Boudreau, 1984

Zomby Woof est une chanson de Frank Zappa parue en 1973 sur l’album Over-Nite Sensation. Cette courte composition est un parfait exemple du cocktail jazz, rock et funk caractéristique du son des célébrissimes Mothers of Invention 1973/1974. Elle sera reprise sur scène plus tard par des formations différentes, notamment par le groupe de 1981 avec le guitariste et chanteur de rock américain Steve Vai. Zomby Woof relate la triste transformation de notre «héros» en lycanthrope (loup-garou) il y a de cela 300 ans et — bien sûr — les (nombreux) malheurs qui s’en sont suivis, dont l’absence de sommeil, une jambe plus courte que l’autre, une grande griffe pointue qui est sa dent de Zombie (ce qui explique son incapacité à prononcer «Wolf», mais plutôt «Woof») et quoi d’autre encore! L’humour vitriolique de Zappa y est omniprésent, les clins d’œil subtils (motif en filigrane de «Qui a peur du gros méchant loup?», par exemple) et tout particulièrement la rythmique savante, déconcertante, supervisant le tout de manière originale et virtuose. En allusion à la jambe plus courte que l’autre, la mesure de 4/4 (16/16) typique du rock «classique» devient un 15/16, donc «boiteuse», car amputée d’une double croche. L’utilisation systématique du quintolet (motif rythmique divisant le temps en 5 durées égales) ou des mesures à 5/16 (5 doubles croches par mesure) confèrent à cette composition une métrique inusitée, totalement inouïe pour une chanson «Pop»! Qui plus est, la présence des rétrogrades et motifs atonaux, d’éléments de «Free-Jazz», rajoute un air inquiétant — frisant le ridicule — de type «film d’horreur» des années soixante à ce propos pour le moins lugubre… J’ai réalisé plusieurs orchestrations de Zomby Woof pour différentes formations musicales, dont celle-ci, à la demande d’Angèle Dubeau. On peut trouver sur CD (étiquette Port-Royal) l’enregistrement réalisé en 1998 avec la soprano Pauline Vaillancourt et le baryton Simon Fournier solistes, et l’ensemble Dangerous Kitchen sous ma direction, production de l’ACREQ et Alain Thibault.

Walter Boudreau [v-12]

Exécutions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.