Création: 2 avril 2008, Série Hommage Claude Vivier: Une constellation de mutants, Espace Dell’Arte, Montréal (Québec)

Il y a des musiques qu’on apprivoise tranquillement et d’autres qui nous happent dès la première écoute. Et je reverrai cette ville étrange a eu cet effet sur moi: comme un appel, un lien inconditionnel, une sorte de reconnaissance ou de déjà vu. Mélancolie d’un lieu est une pièce impressionniste inspirée de cette émotion vécue. Il s’agit d’une partition graphique (vague représentation d’une ville) calquée sur la structure de cette œuvre de Vivier: même nombre de mouvements, mêmes durées, utilisation similaire de la percussion, fréquent travail en tutti. Chacun des mouvements est associé à un lieu précis — les portes de la ville, le port, la cathédrale, le parc, les grandes avenues — et les musiciens travaillent à partir de textures plutôt que de lignes mélodiques.

[v-13]

Exécutions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.