flûte alto et cor de basset

Composée entre 1984 et 1985, Ave pour cor de basset et flûte alto est une version réduite de la scène Message originalement composée pour cor de basset, flûte alto, chœur et orchestre moderne de La Magie d’Ève, le troisième acte de Lundi de Lumière. Cette scène comporte quatre sections:

  • «Le Miroir d’Ève»: Ève apparaît sous la forme d’une corniste de basset qui joue pour elle-même, accompagnée au loin par une flûte invisible.
  • «Nouvelles»: La flûtiste approche et les deux instrumentistes s’interpellent.
  • «Susani»: La corniste de basset joue le solo «Susani» et danse pour un auditoire imaginaire qui l’entoure. Simultanément, la flûtiste joue l’«Écho de Susani», un solo indépendant présentant des caractéristiques et une atmosphère complètement différentes de «Susani». Tout en jouant, elle bouge en demi-cercle autour de la corniste de basset, laissant deviner des parties de son instrument ou de son corps.
  • «Ave»: Après avoir chuchoté les numéros de 1 à 13, la flûtiste Ave entre en scène et elle joue en compagnie d’Ève un duo sur les sept jours de la semaine, sorte de déclaration amoureuse musico-gestuelle.

Ève et Ave terminent enlacés.

Adaptation et traduction de Marie-Hélène Breault. D’après les notes de programme de Karlheinz Stockhausen pour Ave et La Magie d’Ève. [x-08]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.