marimba et traitement

Traces est un cycle de pièces pour instrument seul et dispositif électronique en temps réel. À la manière de l’écriture d’un journal intime, ces Traces successives abordent des problématiques compositionnelles qui ont surgi au moment de la composition. Mon but était de créer une atmosphère qui, par des moyens électroniques, puisse transformer et transcender la nature même du soliste. Traces IV pour marimba et dispositif électronique appartient à un cycle à l’intérieur même du cycle de Traces. Ainsi, Traces III (pour cor et dispositif électronique) et Traces V (pour clarinette et dispositif électronique) forment, avec Traces IV, les Nocturnes.

Bien que l’on n’entendra jamais une seule note de ces instruments, la présence du cor et de la clarinette est omniprésente dans Traces IV. En effet, chaque manipulation électronique appliquée au marimba est modelée sur les deux autres instrument: le contenu harmonique est relié au contenu spectral de la fondamentale du cor français et de la clarinette, toutes les résonnances du marimba sont calquées sur le modèle du cor et de la clarinette, les délais du marimba sont filtrés par les délais des deux autres instruments, et ainsi de suite… Traces IV est la pièce centrale des trois mouvements de Nocturnes, rappelant dans sa composition une reproduction de la structure formelle du tryptique.

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.