violoncelle et accordéon

À Valérie Dulac et Christine Paté, que je remercie de porter, une nouvelle fois, ma musique sur les fonds baptismaux.

Un de mes anciens disques vinyle surgi de l’oubli à l’occasion d’un transfert sur cd, et voilà revenue à ma mémoire une des Romances du «Cancionero de Palacio» (1490 — 1530). La magnifique voix de Montserrat Figueras a fait cheminer jusqu’à moi «Si d’amor pena sentis» de façon si émouvante qu’il m’est devenu tout naturel d’en écrire une prolongation. Et pour être un peu plus technique, disons en passant que cela m’a fourni une nouvelle occasion de creuser la question des variations.

Exécution